RECONNAISSANCE HILARE d'un cheminement artistique

                                                               

 

 

Il faut dépasser cette appréhension que nous pouvons ressentir à pénétrer dans ce genre d’univers. La polarité est imperceptible au premier abord tant elle excelle dans cet art subtil à cacher la connaissance afin de la livrer qu’aux initiés qu’elle choisit. Une provocation inspirée et obscure diaprée d’éclats tourmentés. Il est aussi délicat qu’intelligible de revisiter chaque détail qui n’aura d’appartenance que pour les esprits disposés à transposer l’œuvre.© Eylliae

                                  

                                                       LA FAUCHEUSE  Huile / Toile

Extrait du texte : L’Enfer. J’errais dans les profonds couloirs des ténèbres à la rencontre d’une âme connue. Point d’ombre d’un de ceux que j’eusse aimés. Ciel ! Mais où étaient-ils donc ? J’avançais surprise de ne pas entrapercevoir les silhouettes des spectres égarés. Point de parents, de sœur, de frère, de maris, d’amants, d’amis ! Fus-je le seul esprit diabolique de cette famille si parfaite ? Mais dans ma piteuse existence, ce fut moi la méchante et tous les autres les gentils ? D’accord ! Je ne me rendis pas à la messe tous les dimanches, incapable de réciter dans sa version intégrale « Je crois en Dieu ». Je n’allais guère me confesser reportant les explications avec la haute autorité à plus tard. Toutefois, j’implorais et priais les Cieux chaleureusement lorsque les circonstances l’imposaient. Le travail, l’argent, la guérison des maux, la force, le courage, le talent, la beauté et tout ce dont j’avais envie !De là à m’infliger un tel châtiment ? Quelle ingratitude !Je ne me permis aucun vol même pas une pomme par jour de grande disette. Je ne détournai que quelques menues bourses à L’État ?Voler un voleur ne fut guère considéré par mon humble conscience comme un péché, je n’y vis que le juste retour du bien détroussé vers son propriétaire d’origine. Après tout, il est écrit dans la bible de rendre à Pierre ce qui était à Pierre ! Je ne me permis aucun crime, bien que l’envie m’assaille l’esprit quelquefois !

Qu’avais-je donc pu commettre de si punissable pour me retrouver seule dans l’empire des ténèbres ? © Eylliae